Faits saillants

Kinésiologie

Selon le Conference Board du Canada, si le nombre de Canadiens inactifs était réduit de 10%, nous assisterions à une baisse de 30% de la mortalité et à une économie importante en soins de santé. On estime que plus de 2,4 milliards de dollars, soit 3,7% de tous les coûts de soins de santé, ont été attribués au coût direct du traitement de la maladie et de la maladie due à l’inactivité physique [1]. L’impact financier de la mauvaise santé représente une perte de plus de 4,3 milliards de dollars pour l’économie canadienne et les répercussions négatives de l’inactivité coûtent au système de santé 89 milliards de dollars par an au Canada [2]. Selon plusieurs études, des programmes d’exercices bien structurés et assistés, conçus et dispensés par un kinésiologue, peuvent:

  • Réduire de 40% le risque d’hypertension artérielle et de maladie cardiaque [3];
  • Réduire de 50% l’incidence du diabète de type 2 et être deux fois plus efficace que l’insuline standard dans le traitement de la maladie [4].
  • Améliorer le fonctionnement des muscles des personnes atteintes de la maladie de Parkinson et de la sclérose en plaques;
  • Diminuer la dépression aussi efficacement que la thérapie pharmacologique ou comportementale; [5]
  • Réduire le risque d’accident vasculaire cérébral de 27%;
  • Réduire le risque de cancer du côlon de 60% [6];
  • Réduire de 50% la mortalité et le risque de cancer récurrent
  • Réduire de près de 40% le risque de développer la maladie d’Alzheimer par rapport aux personnes moins actives. [8]

 

Les directrices de kinésiologies COVID-19
pour aider les Canadiens à maintenir une santé optimale

L’Alliance canadienne de kinésiologie annonce la publication de nouvelles lignes directrices pour aider les Canadiens à traverser la pandémie. Le document intitulé MOVING FORWARD WITH COVID-19 – KINESIOLOGY GUIDELINES FOR MAINTAINING OPTIMAL HEALTH démontre comment les Canadiens peuvent assurer un retour sécuritaire à leur ancien mode de vie actif et à leurs programmes d’activité physique. Ils s’adressent à tous les Canadiens, y compris les voyageurs de longue date du COVID et les personnes âgées qui peuvent également avoir besoin d’aide pour reprendre leurs activités quotidiennes.

Bien que la pandémie ne soit pas terminée, ces recommandations pratiques peuvent être utilisées dès maintenant et à mesure que les restrictions sont levées. Les lignes directrices reconnaissent l’expertise et le leadership des kinésiologues dans la recherche de solutions pour la santé et le bien-être, en mettant l’accent sur six domaines de pratique : les capacités cognitives, notamment la santé mentale, l’ergonomie, la santé cardiorespiratoire, les capacités fonctionnelles, la prise de poids et l’obésité, et le retour au sport en toute sécurité.

” L’activité physique est un élément fondamental d’un mode de vie sain “, déclare Kathie Sharkey, présidente de l’Alliance canadienne de kinésiologie. “Les lignes directrices constituent une ressource clé pour les Canadiens, alors que nous nous efforçons tous de reprendre nos activités, d’améliorer notre santé et notre qualité de vie. Avec l’aide des kinésiologues, nous pouvons mieux bouger et mieux vivre. ”

Les restrictions de confinement de la pandémie de COVID-19 ont considérablement changé les modes de vie en termes de réduction de la vie active quotidienne et de l’exercice. Les Canadiens doivent faire face à de nombreux défis en conséquence : faire face aux effets d’un stress et d’une anxiété accrus, perdre la capacité d’accomplir les tâches quotidiennes habituelles et prendre du poids en raison de l’incapacité de faire de l’exercice ou de pratiquer des sports tout en étant plus sédentaire. Des recherches récentes suggèrent également que le fait de ne pas respecter les directives en matière d’activité physique sur une base régulière peut augmenter le risque de conséquences graves du COVID-19 .

 

SOUTIEN AUX PERSONNES TRAVAILLANT À DOMICILE OU DE RETOUR AU BUREAU

La pandémie a entraîné de nombreux problèmes liés au poste de travail au cours de l’année écoulée, notamment un temps de sédentarité plus important. Comme on s’attendait à ce que la situation soit de courte durée, de nombreuses personnes travaillent encore à partir de postes de travail moins qu’idéaux à la maison, ce qui entraîne une mauvaise posture, une augmentation de la douleur et une diminution de la concentration. Selon Statistique Canada, un espace de travail physique inadéquat constituait un obstacle à la productivité pour une personne sur dix travaillant à domicile. Les kinésiologues peuvent aider les Canadiens à retourner au travail en toute sécurité.

“Comme un grand nombre de personnes font maintenant du télétravail, nous aimerions que davantage d’entreprises offrent le soutien de professionnels qui peuvent les aider à aménager un meilleur poste de travail à la maison, déclare Mme Sharkey. Nous encourageons aussi vivement les gouvernements à inclure les abonnements et les services de remise en forme comme frais médicaux dans les impôts des particuliers. Cette déduction fiscale médicale aiderait les Canadiens, car plus de 80 % d’entre eux ne font pas les 150 minutes d’exercice modéré à vigoureux recommandées par semaine.”

 

RÉCUPÉRATION DES CAPACITÉS COGNITIVES

Les capacités cognitives de nombreux Canadiens ont été perdues ou altérées à la suite d’un traumatisme ou d’une maladie, comme le fait d’être atteint du COVID-19, et la santé mentale est affectée par le stress chronique. L’Enquête canadienne sur les COVID-19 et la santé mentale indique qu’environ un adulte canadien sur cinq présente des symptômes de dépression, d’anxiété ou de trouble de stress post-traumatique. Avec l’aide de l’activité physique, les kinésiologues peuvent contribuer à renforcer les capacités cognitives afin que les Canadiens soient en mesure de faire face aux stress normaux de la vie et de participer à nouveau plus pleinement au travail et aux loisirs. Des études ont montré qu’avec 35 minutes supplémentaires d’activité physique chaque jour, les personnes à risque de dépression peuvent être protégées contre de futurs épisodes . Les traitements prescrits dans le cadre des directives de kinésiologie peuvent aider les clients à rétablir les voies cérébrales, à se réadapter et à améliorer leurs aptitudes à la vie quotidienne et au travail.

 

OBTENIR UN SOUTIEN À TOUTES LES ÉTAPES DE LA VIE

“Les kinésiologues sont des experts du mouvement humain qui fournissent des conseils scientifiques et des traitements d’activité physique qui améliorent le rétablissement, la santé et le bien-être, à toutes les étapes de la vie”, explique Mme Sharkey. “La formation et l’éducation d’un kinésiologue englobent la santé physique, cognitive et mentale, ce qui les place dans une position unique pour comprendre comment ces domaines de la santé s’imbriquent en utilisant le mouvement comme traitement.”

Les lignes directrices peuvent être adaptées aux réglementations locales et s’appuient sur l’expertise des kinésiologues locaux et des associations provinciales de kinésiologie, qui s’engagent à soutenir la santé et le bien-être de tous. Le rétablissement et un retour sécuritaire au travail et à un mode de vie plus actif sont primordiaux pour tous les Canadiens.

 

À PROPOS DE L’ALLIANCE CANADIENNE DE KINÉSIOLOGIE

L’Alliance canadienne de kinésiologie (ACK) est une société sans but lucratif qui défend et promeut l’avancement de la profession de kinésiologue au Canada. L’ACK s’efforce d’être reconnue comme la voix unificatrice de la profession de kinésiologue au Canada et d’avoir un impact positif sur les Canadiens. À l’échelle nationale, l’ACK représente neuf associations provinciales de kinésiologie (APK) qui sont des associations membres et plus de 4 500 kinésiologues affiliés en établissant des partenariats progressifs avec d’autres organisations nationales, en offrant un soutien pour apporter des changements positifs au sein du gouvernement et des politiques publiques, et en faisant la promotion de la science de la kinésiologie. L’ACK établit et promeut les normes de la profession dans tout le Canada. Pour trouver un kinésiologue, visitez le site www.cka.ca.

 

Facebook et Twitter : @CdnKinesiology

 

 

[1] https://bjsm.bmj.com/content/early/2021/04/07/bjsports-2021-104080

[1] https://www150.statcan.gc.ca/n1/daily-quotidien/210318/dq210318a-eng.htm

[1] https://www150.statcan.gc.ca/n1/pub/45-28-0001/2021001/article/00012-eng.htm

[1] Harvard T.H. Chan School of Public Health: More evidence that exercise can boost mood, Harvard Women’s Health Watch, May, 2019.

Évènements à venir