Faits saillants

Kinésiologie

Selon le Conference Board du Canada, si le nombre de Canadiens inactifs était réduit de 10%, nous assisterions à une baisse de 30% de la mortalité et à une économie importante en soins de santé. On estime que plus de 2,4 milliards de dollars, soit 3,7% de tous les coûts de soins de santé, ont été attribués au coût direct du traitement de la maladie et de la maladie due à l’inactivité physique [1]. L’impact financier de la mauvaise santé représente une perte de plus de 4,3 milliards de dollars pour l’économie canadienne et les répercussions négatives de l’inactivité coûtent au système de santé 89 milliards de dollars par an au Canada [2]. Selon plusieurs études, des programmes d’exercices bien structurés et assistés, conçus et dispensés par un kinésiologue, peuvent:

  • Réduire de 40% le risque d’hypertension artérielle et de maladie cardiaque [3];
  • Réduire de 50% l’incidence du diabète de type 2 et être deux fois plus efficace que l’insuline standard dans le traitement de la maladie [4].
  • Améliorer le fonctionnement des muscles des personnes atteintes de la maladie de Parkinson et de la sclérose en plaques;
  • Diminuer la dépression aussi efficacement que la thérapie pharmacologique ou comportementale; [5]
  • Réduire le risque d’accident vasculaire cérébral de 27%;
  • Réduire le risque de cancer du côlon de 60% [6];
  • Réduire de 50% la mortalité et le risque de cancer récurrent
  • Réduire de près de 40% le risque de développer la maladie d’Alzheimer par rapport aux personnes moins actives. [8]

Diabète 

Ostéoporose

[1] Based on year 2009. Jansen et al., 2012
[2] Based on year 2013.
[3] Cardiorespiratory fitness is an independent predictor of hypertension incidence among initially normotensive healthy women.Barlow CE et al. Am J Epidemiol 2006; 163:142-50.
[4] Reduction in the incidence of type 2 diabetes with lifestyle intervention or metformin. DPP Research Group. New England Journal of Medicine 2002; 346:393-403.
[5] Exercise treatment for depression: efficacy and dose response.Dunn A et al. American Journal of Preventive Medicine 2005.
[6] Physical activity and colon cancer: confounding or interaction? Medicine & Science in Sports & Exercise:June 2002 – Volume 34 – Issue 6 – pp 913-919.
[7] Physical activity and survival after breast cancer diagnosis.Holmes MD et al. JAMA 2005; 293:2479.
[8] The Role of Physical Activity in the Prevention and Management of Alzheimer’s Disease – Implications for Ontario. Ontario Brain Institute. 2013.

Évènements à venir